Astrologie sidérale

Atelier animé par Marie-Françoise Tesson  (Tél: 06 84 65 31 85)

le samedi 19 octobre.

Horaire: 14h- 18h

Tarif:

Nous ferons aussi une petite séance de qigong à la fin de l’atelier.

« Actuellement il existe deux sortes d’astrologies:
– Une une astrologie populaire simpliste, atrophiée et caricaturée pour un usage de masse. Cette astrologie populaire vulgarisée à outrance, a perdu de vue les symboles planétaires pour ne retenir que celui du soleil et utilise un zodiaque «tropique» virtuel sans réalité astronomique. Elle propose une vision mécaniste et déterministe et prétend faire des prédictions.
– Une symbolique astrologique traditionnelle très structurée et complexe qui a réussi à se transmettre. La symbolique astrologique traditionnelle part de l’hypothèse que le thème astral de naissance d’un individu est un schéma de construction de la personnalité. Ce modèle de la structure du psychisme humain permet d’accéder à des informations réalistes et efficaces pour la connaissance de l’humain.
La pensée scientifique moderne refuse la relation entre deux mondes, humain et astronomique, et met le psychisme en dehors du monde dit «objectif». Linéaire et binaire cette pensée moderne est un outil efficace pour le monde physique quantitatif mais n’est pas adaptée à la connaissance du domaine qualitatif auquel appartient le psychisme.
Evidemment la lecture du langage astrologique exige une culture et une pratique qui demande un temps d’apprentissage.

Pourquoi une astrologie «sidérale», c’est à dire reposant sur les constellations et non sur les mois de l’année, comme le zodiaque «tropique» ?
La précession des équinoxes décale d’1° tous les 72 ans le soleil qui ,ainsi, ne revient jamais exactement à la même place aux dates anniversaires (à cause du mouvement de la terre dont l’axe terrestre bouge à la façon d’une toupie)
L’astrologie privilégiée par la plupart des astrologues actuels est héritée de celle des Chaldéens qui ignoraient ce phénomène.
Un zodiaque «tropical» a été théorisé par Ptolémé, pour simplifier et faciliter les calculs, il y a plus de 2000 ans à une époque où le soleil entrait dans la constellation du Bélier le 21 Mars. »
Mais au cours des siècles ce décalage de 1° tous les 72 ans a pris des proportions telles que le soleil est devant la constellation des Poissons le 21 Mars et les signes «tropicaux» se sont trop décalés au cours des 2 millénaires passés. Le point vernal 0° du Bélier et tout le zodiaque «tropical» son devenus fictifs, ils ne correspondent plus à la réalité astronomique, qui devrait être à la base de l’astrologie. »